2 octobre 2014


Les actualités de l’Asie Centrale

Délégation de l’Union Européenne en Ouzbékistan: questions sans réponses?

Liberté de parole Délégation de l’Union Européenne en Ouzbékistan: questions sans réponses?

26.03.2014 16:36 msk

En automne dernier, l’agence d’informations Ferghana.ru s’est adressée à la Délégation de l’Union Européenne en Ouzbékistan en lui demandant une interview sur ses activités en Asie Centrale et plus particulièrement, en Ouzbékistan. Un agent du service de presse et de communication a promis d’organiser une interview, si Ferghana.ru lui fournit les questions par le courrier électronique. Néanmoins, depuis quatre mois, Ferghana.ru n’arrive pas à avoir les réponses à ses questions. La rédaction Ferghana.ru interprète ce silence comme un manque de volonté de la Délégation européenne de coopérer avec les médias. La rédaction de Ferghana regrette que cette interview n’ait pas eu lieu. Néanmoins, nous publions ici les questions qui étaient adressées à la Délégation de l’UE en Ouzbékistan. Nous sommes toujours en attente de ses réponses et restons disponibles pour leur publication dès qu’elles arrivent.

Droits de l'Homme Les activistes ouzbeks sont condamnés à des peines de réclusion et amendes

31.01.2014 11:52 msk

Le 30 janvier, le tribunal pour les affaires pénales du district de Khamza a examiné la cause de 8 activistes de la société civile ouzbèke : Umida Akhmedova, Timur Karpov, Alexei Ulko, Asho Danielian, Ilgar Gasymov, Gulsum Osmanova, Andrei Ludny et Dina.

APPEL AUX JOURNALISTES ET PHOTOGRAPHES DU MONDE ENTIER

Droits de l'Homme APPEL AUX JOURNALISTES ET PHOTOGRAPHES DU MONDE ENTIER

30.01.2014 12:39 msk

Hier soir, le 29 janvier, à Tachkent, la police a arrêté six journalistes, photographes et activistes de la société civile : Umida Akhmedova, Timur Karpov, Alexei Ulko, Asho Danielian, Ilgar Gasymov et Gulsum Osmanova. Ils ont tous été emmenés quelque part dans l’inconnu. Umida Akhmedova est une photographe et cinéaste documentariste ouzbèke mondialement connue. Umida a déjà été poursuivie par les autorités ouzbèkes : en 2009, elle a été condamnée à payer une énorme amende pour ses photos que le juge a considérées comme " insultant les sentiments du peuple ouzbek " et comme " calomnies contre les valeurs traditionnelles ".

UN JOURNALISTE OUZBEK a REÇu LE PRIX RSF POUR LA LIBERTÉ DE LA PRESSE 2013

Droits de l'Homme UN JOURNALISTE OUZBEK a REÇu LE PRIX RSF POUR LA LIBERTÉ DE LA PRESSE 2013

29.11.2013 15:07 msk

L’ONG Reporters sans frontières, Le Monde et TV5Monde ont décerné le prix 2013 pour la liberté de la presse au journaliste ouzbek Muhammad Bekjanov (connu aussi comme Muhammad Bekjan) et au quotidien sri-lankaisUthayan. Le nom des lauréats a été dévoilé au cours d’une cérémonie dans la soirée du 27 novembre 2013, à l’hôtel de ville de Strasbourg, annonce RSF le 28 novembre, sur son site RSF.org. Depuis 1992, Reporters sans frontières décerne chaque année un prix international à un journaliste et un média. En partenariat avec Le Monde et TV5Monde, son objectif est d’encourager, de soutenir et de faire connaître le travail de journalistes et de médias ayant contribué de manière notable à la défense ou à la promotion de la liberté dans le monde. Depuis 20 ans, plus d’une trentaine de femmes et d’hommes, de rédactions et d’organisations ont reçu ce prix. Certains ont depuis recouvré la liberté, d’autres ont bénéficié d’une nouvelle forme de protection grâce à cette reconnaissance internationale.

La saison de l’esclavage cotonnier est ouverte en Ouzbékistan. Qu’y verront-ils les rapporteurs de l’OMT?..

Droits de l'Homme La saison de l’esclavage cotonnier est ouverte en Ouzbékistan. Qu’y verront-ils les rapporteurs de l’OMT?..

06.10.2013 00:03 msk

En automne, l’Ouzbékistan est en pleine mobilisation des citadins à la récolte du coton. Selon le Groupe ouzbek d’Initiatives de militants indépendants pour les Droits de l’Homme (IGNPU), les autorités ouzbèkes ont l'intention de mobiliser à la récolte 2,5 millions de personnes à travers le pays . Pendant 45-60 jours, ils doivent ramasser environ 3,5 millions de tonnes de coton brut. Rien qu’à Tachkent, les autorités ont prévu d’impliquer 200 mille habitants de la ville à la récolte, en premier lieu, les fonctionnaires, dont les agents de différents ministères et d’entreprises publiques, mais aussi les personnels d’hôpitaux et de polycliniques publiques, d’écoles et de lycées, les professeurs et les étudiants d’universités. Le refus de participer à cette campagne menace d’un licenciement.

Sait Nursi et Fethullah Gülen: Activités religieuses et éducatives entre la Turquie et l’Asie centrale 20 ans après la fin de l’URSS

Sait Nursi et Fethullah Gülen: Activités religieuses et éducatives entre la Turquie et l’Asie centrale 20 ans après la fin de l’URSS

04.02.2013 23:15 msk

Les « écoles turques » ont vu le jour en Russie et dans les pays de la CEI au début des années 1990. Depuis, certaines ont été fermées mais d’autres ont continué à se développer avec succès, gagnant l’estime et la reconnaissance des autorités éducatives en Asie centrale. Le rédacteur en chef de Fergana a mené un long entretien avec un expert de ces écoles, le chercheur Bayram Balci, qui lui a livré ses impressions sur les idées et les objectifs des mouvements et de leurs chefs spirituels Sait Nursi et Fethullah Gülen, inspirateurs de ces écoles. L’entretien apporte également la lumière sur les deux décennies d’expérience éducative accumulée par ces écoles en Asie centrale.

Ouzbékistan: lettre de la colonie pénitentiaire 'Jaslyk': nouvelles tortures

Droits de l'Homme Ouzbékistan: lettre de la colonie pénitentiaire 'Jaslyk': nouvelles tortures

03.09.2012 06:02 msk

Des prisonniers de la colonie pénitentiaire UYa 64/71, dite « Jaslyk » du nom de la localité (Karakalpak) où elle se trouve, ont pu faire parvenir à l’association Droits de l’Homme en Asie Centrale une lettre témoignant de leurs conditions de détention et des violences qui leur sont faites. Au-delà de la lecture des œuvres du président Karimov, obligatoire sous peine de châtiments corporels et de mise à l’isolement, cette lettre témoigne des violences physiques, morales, voire sexuelles qui leur sont infligées, autant que de la détermination des prisonniers à ne pas se laisser briser, en organisant par exemple des grèves de la faim. Des prisonniers condamnés pour des délits considérés comme graves : appartenance à une organisation illégale, critique de l’Etat, voire terrorisme, et qui sont souvent condamnés sur place à de nouvelles peines, lesquelles prolongent alors leur incarcération pour une durée potentiellement illimitée.

LES ESCLAVES DE LA CUEILLETTE DU COTON

Droits de l'Homme LES ESCLAVES DE LA CUEILLETTE DU COTON

01.09.2012 12:55 msk

Le début du mois de septembre en Ouzbékistan est marqué par le lancement de la « campagne de coton », soit l’exploitation sur les champs de coton de fonctionnaires, d’écoliers et d’étudiants en sus des paysans. Les employés du secteur privé eux-mêmes ne sont pas épargnés. Une pratique qui rappelle l’époque de l’Union Soviétique, mais remonte en fait aux temps de l’esclavage. Un dispositif sans précédent, visant à mobiliser une main-d’œuvre gratuite pour la cueillette de coton, a été mise en place cette année par les autorités ouzbeks. La cueillette débute en septembre et dure jusqu’à la fin de l’automne. Les citadins sont forcés de quitter leur foyer comme leur travail pour se consacrer aux travaux des champs.

Liberté de parole Tajikistan: Censure massive d’Internet : le Tadjikistan bientôt placé « sous surveillance » ?

03.08.2012 17:54 msk

Tout juste rétabli après avoir été bloqué le 23 juillet 2012, le site d’information indépendante de référence Asia Plus est à nouveau inaccessible au Tadjikistan depuis le 1er août 2012. C’est la troisième fois en deux mois que le portail est censuré. Les fournisseurs d’accès à Internet du pays obéissent à un ordre du service des Télécommunications, qui invoque des « raisons techniques ».

Kazakhstan: Un journaliste d’opposition grièvement blessé après une tentative d’assassinat

Liberté de parole Kazakhstan: Un journaliste d’opposition grièvement blessé après une tentative d’assassinat

20.04.2012 20:55 msk

Reporters sans frontières est sous le choc après la tentative d’assassinat dont le célèbre journaliste d’opposition Lukpan Akhmediarov a été victime, dans la nuit du 19 au 20 avril 2012, devant son domicile de la banlieue d’Ouralsk (Nord-ouest).

« Toutes nos pensées vont au journaliste, à sa famille et à ses collègues. Avec cette attaque, dont la violence est particulièrement révoltante et qui constitue un précédent grave dans l’histoire récente du Kazakhstan, la dégradation constante de la liberté d’informer depuis un an a atteint un point de non-retour. L’agression n’a pu qu’être encouragée par le climat d’impunité générale prévalant pour les nombreux cas de violence à l’encontre des journalistes », a déclaré l’organisation.

Droits de l'Homme Uzbekistan: Calvaire sans fin pour les journalistes indépendants

04.04.2012 19:18 msk

Une série d’incidents survenus ces dernières semaines est venue rappeler le calvaire que subissent les journalistes indépendants ouzbeks.

La vie à Osh aujourd’hui: ses touristes, ses marchés, le quotidien…

Droits de l'Homme La vie à Osh aujourd’hui: ses touristes, ses marchés, le quotidien…

20.03.2012 00:00 msk

« Je me suis égaré dans un quartier ouzbek. Un terrain vague accolé à une maison a attiré mon attention. Un quart de ce terrain abritait une quinzaine de petits tertres. Un cimetière pour les victimes des évènements de juin 2010. Il est étrange de voir un cimetière en plein quartier habité, mais il était probablement impossible d’enterrer les morts dans un vrai cimetière. Les familles des défunts auraient amené les corps dans ce quartier préservé à défaut de pouvoir les inhumer dans le cimetière officiel... »

Vingt ans après l’éclatement de l’URSS, les libertés fondamentales en Asie Centrale sont toujours menacées

Droits de l'Homme Vingt ans après l’éclatement de l’URSS, les libertés fondamentales en Asie Centrale sont toujours menacées

11.03.2012 21:16 msk

Une coalition d’organisations de défense des Droits de l’Homme a publié un nouveau rapport de 41 pages évoquant des problèmes préoccupants dans le domaine du respect des droits fondamentaux dans plusieurs républiques de l’ex-URSS: Kazakhstan, Turkménistan et Ouzbékistan. Vingt ans après la disparition de l’Union Soviétique, ces pays sont toujours gouvernés par des dirigeants autoritaires qui ont monopolisé le pouvoir, marginalisé et fait taire l’opposition, et portent atteinte à la liberté d’expression des citoyens.

Un journaliste d’opposition tadjik poignardé à Moscou

Droits de l'Homme Un journaliste d’opposition tadjik poignardé à Moscou

13.01.2012 18:18 msk

Reporters sans frontières est choquée par la violente agression du journaliste tadjik Dodojon Atovulloev à Moscou, et appelle la police russe à mettre tous les moyens pour identifier l’exécutant et les commanditaires de cet acte. «Toutes les pistes doivent être sérieusement envisagées, en tenant compte des activités professionnelles du célèbre journaliste d’opposition. Dodojon Atovulloev est un personnage connu pour ses prises de position très critiques à l’égard des autorités tadjikes, et les sérieuses menaces dont il fait l’objet ont conduit l’Allemagne à lui accorder le statut de réfugié politique. Ses activités politiques au sein du mouvement ‘Vatandor’ lui valent également de nombreux adversaires», a rappelé l’organisation.

Politique Kazakhstan : Nazarbaïev est arrivé à Manguistaou pour relever le Gouverneur de ses fonctions

22.12.2011 22:06 msk

Le 22 décembre, le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev s'est envolé pour la région de Manguistaou, où le 16 décembre dernier, dans la ville de Zhanaozen, ont éclaté des émeutes au cours desquelles furent tuées, selon les données officielles, 16 personnes, en plus de plusieurs dizaines de blessés.

Autres informations

 

buy followers on instagram . Wonga Discount Code . Hotels.com coupon code . One of the most trendy search queries among students: rushessay. . Tout savoir . When you use a convincing Nutrisystem coupon code you would surely save some money.