31 mars 2017








Les actualités de l’Asie Centrale

Tadjikistan:Des refus de publication inexpliqués de la part des imprimeurs. Faraj investit Internet

25.10.2010 08:41 msk

Ferghana.ru




Faraj, journal indépendant au Tadjikistan, ne paraît plus depuis deux semaines. Khurshed Atovullo, rédacteur en chef du joural, a expliqué à Ferghana.ru que le journal ne paraissait plus du fait des imprimeurs.

«Le directeur de l'imprimerie Oila print qui nous publiait jusqu'à présent et avec lequel nous avions signé un contrat courant jusqu'à la fin de l'année m'a expliqué au téléphone que le prix du papier avait doublé, et que la publication serait garantie si j'achetais le papier chez lui à ce prix. Je me suis alors renseigné et j'ai découvert que le prix du papier n'avait changé nulle part ailleurs. Je l'ai alors informé de mon intention de l'acheter moi-même. Ce qu'il a tout de même refusé, me faisant comprendre qu'il était soumis à un contrôle fiscal. J'ai alors pris contact avec l'imprimerie Intishor qui a accepté de publier Faraj. Les employés avaient tout préparé mais ils sont revenus sur leur décision au dernier moment . Seule réponse de la direction à nos questions : «Nous ne pouvons pas imprimer. Aucun commentaire», explique Kh. Atovullo.

«J'ai pris la parole à ce sujet lors d'une conférence de l'OSCE à Varsovie. Mais Djumakhon Davlatov, conseiller juridique du président tadjik m'a répondu: «Les imprimeries sont privées, les journaux sont indépendants, l'Etat n'a pas à s'en mêler». Dans l'intention de prouver que des ordres avaient été donnés en haut lieu pour interdir la publication du journal, j'ai adressé un courrier à la direction de Shark Ozod, imprimerie d'état. Je leur ai demandé de publier notre journal. J'ai reçu cette réponse: «Pour des raisons techniques, nous ne sommes pas en mesure de donner suite à votre demande».

- Vous aviez signé un contrat avec l'imprimerie Oila print. Seront-ils rendus responsables de la rupture du contrat? Serez-vous indemnisé?

- Comme les ordres de ne pas publier Faraj proviennent de haut je ne souhaite pas porter plainte, c'est inutile.

- Tout cela fait écho à l'affaire du journal Ruzi nav. Les imprimeries locales ont refusé de le publier et la direction du journal a été contrainte de faire faire celà dans une imprimerie indépendante du Kirghizstan. Mais tous les tirages ont été saisis par les douaniers... Selon vous, comment sortir de cette situation?

- Nous tâcherons de mettre en place une édition en ligne mais il est évident que le site sera bloqué. Pour le moment j'ai donné congé à tous les employés.

Khurshed Atovullo. Photo de © «Ferghana.ru»
Khurshed Atovullo. Photo de © «Ferghana.ru»

Selon Zafar Abdulloev, directeur de l'agence de presse Avesta, Faraj est à présent en négociation avec des organismes internationaux afin d'obtenir une aide technique pour la création du site du journal. Khurshed Atovullo aurait indiqué à Z. Abdulloev que «c'était une nouvelle chance d'exercer leur droit à l'activité journalistique». En même temps Kh. Atovullo n'exclut pas l'éventualité d'une délocalisation du journal si l'édition en ligne se heurtait à des obstacles.

Le dernier numéro du journal Faraj. Photo de © «Ferghana.ru»
Le dernier numéro du journal Faraj. Photo de © «Ferghana.ru»

Ferghana.ru a découvert que des contrôles fiscaux, des contrôles de sécurité contre les incendies, ainsi que d'autres démarches d'initiative étatique venaient d'être lancées vis-à-vis des principaux journaux et imprimeurs du Tadjikistan. Ce qui pourrait être la marque d'une dégradation de la situation au Tadjikistan en matière de liberté de la presse.

Faraj a été créé en décembre 2006 par Khurshed Atovullo, un journaliste indépendant. Rurali Davlat, ancien élève de l'Univésité d'Etat de Moscou (MGU), l'un des journalistes les plus connus du Tadjikistan, en est le rédacteur en chef adjoint. Le journal a atteint une popularité certaine suite à la publication d'une série d'articles, Oilai Sugd-2, couvrant les activités occultes de Kasim Kasimov, ministre de l'Agriculture. Faraj était le deuxième journal le plus populaire après Azia-plus. Il pouvait être tiré à plus de 10.000 exemplaires, 7000 pour les deux derniers numéros.
A une question posée par Ferghana.ru concernant la situation de la liberté de presse depuis les derniers événéments dans la Vallée du Rasht (confrontations ente l'armée régulière et des groupes paramilitaires), voici ce que répond Kh. Atovullo:

«Je pense qu'une pression est exercée par certains groupes. Cela pourrait être lié à une récente circulaire émise par le président E. Rakhmon concernant la presse indépendante. Dans les années 2007-2008 nous avions rencontré M. Akhmadov, l'un des «acteurs» des événéments de la Vallée du Rasht. Faraj à cette époque-là, était la seule publication à dénoncer la menace que représentait cette personne pour la société. Personne n'avait alors officiellement réagi à nos publications, mais un correspondant de notre journal avait été molesté par les hommes de M. Akhmadov. Et aujourd'hui, c'est le journal qui avait le premier tiré la sonnette d'alarme qui est menacé? N'est-ce pas étrange?»

Zafar Abdulloev note que les services d'impôts et des journalistes de la télévision nationale ont rendu visite aux imprimeries. Les contrôles avaient vocation à servir d'exemple. Puis Khovar, l'agence de presse nationale, a publié sur son site internet une allocution du Ministre de la Défense qui accusait la presse indépendante d'attiser les tensions, de manier la provocation et d'être complice des terroristes. Suite à ces événements, Faraj, surnommé «le journal n°1 de l'opposition» par le gouvernement, s'est partout vu refuser d'être publié.

Rapellons qu'au Tadjikistan, depuis le 11 octobre, l'accès aux sites d'information locaux et internationaux, en particulier Ferghana.ru et Avesta.tj, est bloqué.



Publicité

Statistiques, notations



L'avis des auteurs peut ne pas correspondre aux points de vue des rédacteurs.

La rédaction examine toutes les propositions de publication des articles mais se réserve le droit de ne pas entrer en contact avec les auteurs.

ICQ 445573571

© D.Kislov, Ferghana.Ru, 1999-2014