15 décembre 2017


Les actualités de l’Asie Centrale: Droits de l'Homme

Les activistes ouzbeks sont condamnés à des peines de réclusion et amendes

31.01.2014 11:52 msk

Le 30 janvier, le tribunal pour les affaires pénales du district de Khamza a examiné la cause de 8 activistes de la société civile ouzbèke : Umida Akhmedova, Timur Karpov, Alexei Ulko, Asho Danielian, Ilgar Gasymov, Gulsum Osmanova, Andrei Ludny et Dina.

APPEL AUX JOURNALISTES ET PHOTOGRAPHES DU MONDE ENTIER

APPEL AUX JOURNALISTES ET PHOTOGRAPHES DU MONDE ENTIER

30.01.2014 12:39 msk

Hier soir, le 29 janvier, à Tachkent, la police a arrêté six journalistes, photographes et activistes de la société civile : Umida Akhmedova, Timur Karpov, Alexei Ulko, Asho Danielian, Ilgar Gasymov et Gulsum Osmanova. Ils ont tous été emmenés quelque part dans l’inconnu. Umida Akhmedova est une photographe et cinéaste documentariste ouzbèke mondialement connue. Umida a déjà été poursuivie par les autorités ouzbèkes : en 2009, elle a été condamnée à payer une énorme amende pour ses photos que le juge a considérées comme " insultant les sentiments du peuple ouzbek " et comme " calomnies contre les valeurs traditionnelles ".

UN JOURNALISTE OUZBEK a REÇu LE PRIX RSF POUR LA LIBERTÉ DE LA PRESSE 2013

UN JOURNALISTE OUZBEK a REÇu LE PRIX RSF POUR LA LIBERTÉ DE LA PRESSE 2013

29.11.2013 15:07 msk

L’ONG Reporters sans frontières, Le Monde et TV5Monde ont décerné le prix 2013 pour la liberté de la presse au journaliste ouzbek Muhammad Bekjanov (connu aussi comme Muhammad Bekjan) et au quotidien sri-lankaisUthayan. Le nom des lauréats a été dévoilé au cours d’une cérémonie dans la soirée du 27 novembre 2013, à l’hôtel de ville de Strasbourg, annonce RSF le 28 novembre, sur son site RSF.org. Depuis 1992, Reporters sans frontières décerne chaque année un prix international à un journaliste et un média. En partenariat avec Le Monde et TV5Monde, son objectif est d’encourager, de soutenir et de faire connaître le travail de journalistes et de médias ayant contribué de manière notable à la défense ou à la promotion de la liberté dans le monde. Depuis 20 ans, plus d’une trentaine de femmes et d’hommes, de rédactions et d’organisations ont reçu ce prix. Certains ont depuis recouvré la liberté, d’autres ont bénéficié d’une nouvelle forme de protection grâce à cette reconnaissance internationale.

La saison de l’esclavage cotonnier est ouverte en Ouzbékistan. Qu’y verront-ils les rapporteurs de l’OMT?..

La saison de l’esclavage cotonnier est ouverte en Ouzbékistan. Qu’y verront-ils les rapporteurs de l’OMT?..

06.10.2013 00:03 msk

En automne, l’Ouzbékistan est en pleine mobilisation des citadins à la récolte du coton. Selon le Groupe ouzbek d’Initiatives de militants indépendants pour les Droits de l’Homme (IGNPU), les autorités ouzbèkes ont l'intention de mobiliser à la récolte 2,5 millions de personnes à travers le pays . Pendant 45-60 jours, ils doivent ramasser environ 3,5 millions de tonnes de coton brut. Rien qu’à Tachkent, les autorités ont prévu d’impliquer 200 mille habitants de la ville à la récolte, en premier lieu, les fonctionnaires, dont les agents de différents ministères et d’entreprises publiques, mais aussi les personnels d’hôpitaux et de polycliniques publiques, d’écoles et de lycées, les professeurs et les étudiants d’universités. Le refus de participer à cette campagne menace d’un licenciement.

Ouzbékistan: lettre de la colonie pénitentiaire 'Jaslyk': nouvelles tortures

Ouzbékistan: lettre de la colonie pénitentiaire 'Jaslyk': nouvelles tortures

03.09.2012 06:02 msk

Des prisonniers de la colonie pénitentiaire UYa 64/71, dite « Jaslyk » du nom de la localité (Karakalpak) où elle se trouve, ont pu faire parvenir à l’association Droits de l’Homme en Asie Centrale une lettre témoignant de leurs conditions de détention et des violences qui leur sont faites. Au-delà de la lecture des œuvres du président Karimov, obligatoire sous peine de châtiments corporels et de mise à l’isolement, cette lettre témoigne des violences physiques, morales, voire sexuelles qui leur sont infligées, autant que de la détermination des prisonniers à ne pas se laisser briser, en organisant par exemple des grèves de la faim. Des prisonniers condamnés pour des délits considérés comme graves : appartenance à une organisation illégale, critique de l’Etat, voire terrorisme, et qui sont souvent condamnés sur place à de nouvelles peines, lesquelles prolongent alors leur incarcération pour une durée potentiellement illimitée.

LES ESCLAVES DE LA CUEILLETTE DU COTON

LES ESCLAVES DE LA CUEILLETTE DU COTON

01.09.2012 12:55 msk

Le début du mois de septembre en Ouzbékistan est marqué par le lancement de la « campagne de coton », soit l’exploitation sur les champs de coton de fonctionnaires, d’écoliers et d’étudiants en sus des paysans. Les employés du secteur privé eux-mêmes ne sont pas épargnés. Une pratique qui rappelle l’époque de l’Union Soviétique, mais remonte en fait aux temps de l’esclavage. Un dispositif sans précédent, visant à mobiliser une main-d’œuvre gratuite pour la cueillette de coton, a été mise en place cette année par les autorités ouzbeks. La cueillette débute en septembre et dure jusqu’à la fin de l’automne. Les citadins sont forcés de quitter leur foyer comme leur travail pour se consacrer aux travaux des champs.

Uzbekistan: Calvaire sans fin pour les journalistes indépendants

04.04.2012 19:18 msk

Une série d’incidents survenus ces dernières semaines est venue rappeler le calvaire que subissent les journalistes indépendants ouzbeks.

La vie à Osh aujourd’hui: ses touristes, ses marchés, le quotidien…

La vie à Osh aujourd’hui: ses touristes, ses marchés, le quotidien…

20.03.2012 00:00 msk

« Je me suis égaré dans un quartier ouzbek. Un terrain vague accolé à une maison a attiré mon attention. Un quart de ce terrain abritait une quinzaine de petits tertres. Un cimetière pour les victimes des évènements de juin 2010. Il est étrange de voir un cimetière en plein quartier habité, mais il était probablement impossible d’enterrer les morts dans un vrai cimetière. Les familles des défunts auraient amené les corps dans ce quartier préservé à défaut de pouvoir les inhumer dans le cimetière officiel... »

Vingt ans après l’éclatement de l’URSS, les libertés fondamentales en Asie Centrale sont toujours menacées

Vingt ans après l’éclatement de l’URSS, les libertés fondamentales en Asie Centrale sont toujours menacées

11.03.2012 21:16 msk

Une coalition d’organisations de défense des Droits de l’Homme a publié un nouveau rapport de 41 pages évoquant des problèmes préoccupants dans le domaine du respect des droits fondamentaux dans plusieurs républiques de l’ex-URSS: Kazakhstan, Turkménistan et Ouzbékistan. Vingt ans après la disparition de l’Union Soviétique, ces pays sont toujours gouvernés par des dirigeants autoritaires qui ont monopolisé le pouvoir, marginalisé et fait taire l’opposition, et portent atteinte à la liberté d’expression des citoyens.

Un journaliste d’opposition tadjik poignardé à Moscou

Un journaliste d’opposition tadjik poignardé à Moscou

13.01.2012 18:18 msk

Reporters sans frontières est choquée par la violente agression du journaliste tadjik Dodojon Atovulloev à Moscou, et appelle la police russe à mettre tous les moyens pour identifier l’exécutant et les commanditaires de cet acte. «Toutes les pistes doivent être sérieusement envisagées, en tenant compte des activités professionnelles du célèbre journaliste d’opposition. Dodojon Atovulloev est un personnage connu pour ses prises de position très critiques à l’égard des autorités tadjikes, et les sérieuses menaces dont il fait l’objet ont conduit l’Allemagne à lui accorder le statut de réfugié politique. Ses activités politiques au sein du mouvement ‘Vatandor’ lui valent également de nombreux adversaires», a rappelé l’organisation.

Kirghizstan: La « politique nationale » par les nationalistes

Kirghizstan: La « politique nationale » par les nationalistes

30.06.2011 10:31 msk

Comme nous l'avons précédemment rapporté, le juin 18 2011 au VIIe Congrès (assemblée générale) de l'Assemblée du Peuple fut adoptée la « Conception de la politique ethnique et de la consolidation sociale de la République kirghize ». Le texte de cette notion, établi par le gouvernement, l’administration présidentielle ainsi que des représentants des différents partis politiques, chefs religieux, organisations internationales et non-gouvernementales a été approuvée par les quelques 800 délégués des centres nationaux-culturels et des communautés à travers le pays.

Ouzbékistan: Travail forcé dans les champs de coton pour les élèves des régions rurales

Ouzbékistan: Travail forcé dans les champs de coton pour les élèves des régions rurales

01.06.2011 12:04 msk

En Ouzbékistan, la saison du désherbage des champs de coton est également celle du travail des enfants. Malgré les lois et règlements de la part des autorités qui l’interdisent formellement, les élèves des écoles, des lycées et des collèges sont appelés depuis le 10 mai à travailler sur les plantations de la principale culture agricole du pays, et cela pour une durée de 40 à 45 jours. Visiblement, ces interdictions révèlent en vérité leur caractère factice, les autorités ouzbèkes ne s’apprêtant pas à se passer de l’utilisation massive du travail des mineurs. Cette force de travail gratuite fait baisser le prix de production du coton et grimper les profits de sa vente par les compagnies exportatrices du Ministère des relations économiques, de l’investissement et du commerce.

Steve Swerdlow: «Les Droits de l'Homme en Ouzbekistan ont perdu la bataille»

Steve Swerdlow: «Les Droits de l'Homme en Ouzbekistan ont perdu la bataille»

21.03.2011 13:51 msk

Human Rights Watch (HRW) aurait perdu l'espoir a reprendre son travail en Ouzbekistan face à l'obstruction des autorités ouzbeks. Le 10 mars, les représentants d'HRW ont reçu une communication de la Cour Suprême de la République de l'Ouzbekistan évoquant l'éventuelle fermeture de leur agence. Les autorités ouzbeks n'ont avancé aucun motif pour la fermeture de ce bureau qui, ouvert dans le pays depuis 1996, avait du attendre 2007 pour être répertoriée par le ministère de la Justice, sans pour autant obtenir pleinement le droit de travailler dans le pays. En décembre 2010, c'est Steve Swerdlow, un autre répresentant de HRW, qui s'est vu refuser cette accréditation. Il partage aujourd'hui avec Ferghana ses observations sur la situation des Droits de l'Homme en Ouzbekistan.

Les citoyennes d'Ouzbekistan, pour quitter leur pays doivent s'engager par écrit à ne pas se livrer à la prostitution

Les citoyennes d'Ouzbekistan, pour quitter leur pays doivent s'engager par écrit à ne pas se livrer à la prostitution

25.02.2011 21:04 msk

La prostitution de femmes fuyant l'Ouzbekistan aurait pris une telle ampleur que les autorités locales exigeraient désormais de toutes femme âgée de 18 à 35 ans qui projeterait à de se rendre à l'étranger de s'engager par écrit à ne pas se livrer à la prostitution à l'étranger et de ne pas se soumettre à l'esclavage. Des faits rapportés à «Ferghana.ru» par des femmes qui effectuaient des démarches pour obtenir leur autorisation de sortie auprès de l'OVIR (organisme de délivrance de visas et d'autorisations de sortie en Ouzbekistan). Je me suis rendu dans plusieurs bureaux de l'OVIR à Tahskent pour en apprendre d'avantage sur les textes officiels qui motiveraient cette décision et sur les conditions et pièces justificatives demandées aux femmes pour l'obtention d'une autorisation de sortie.

Droits de l’homme et libertés absents de la visite d’Islam Karimov à Bruxelles

22.01.2011 12:32 msk

Islam Karimov, président de la République d'Ouzbékistan, sera reçu le 24 janvier 2011 à Bruxelles par M. Barroso et par le commissaire européen à l'énergie, malgré les multiples entorses aux Droits de l'Homme constatées dans le pays et le refus de créer une commission indépendante d'enquête sur les massacres d'Andijan en 2005. Une compromission que dénonce Reporters Sans Frontières en rappellant que de nombreux journalistes sont emprisonnés en Ouzbékistan et en demandant leur libération.

Juin 2010 vu par les militants de Tashkent

Juin 2010 vu par les militants de Tashkent

20.01.2011 16:37 msk

Il y a quelques jours a été publié en ligne par le groupe L'initiative d'Osh un Rapport sur les résultats de l'enquête indépendante sur les événements d'Osh de juin 2010 au Kirghizstan. Rapport qui expose les événéments du point de vue des ouzbeks. Ce rapport, qui a mis plusieurs mois à sortir, décrit par le détail tout ce qui s'est passé avant, pendant et après les pogroms. Le rapport évoque des appels à l'éradication des kirghizes d'ethnie ouzbek dans la presse kirghize, des représailles ouzbeks à l'issue des pogroms, des poursuites engagées à l'encontre de militants des Droits de l'Homme et d'avocats. Les différentes phases par lesquelles ce conflit est passé, comme le note le rapport, répondent parfaitement à la définitition du terme de «génocide» formulé en 1996 par Gregory Stanton, à laquelle les chercheurs et le monde politique se réfèrent fréquemment.

Kirghizstan: Dernier rapport sur les procès de Bazar-Korghon

Kirghizstan: Dernier rapport sur les procès de Bazar-Korghon

29.11.2010 12:58 msk

Citoyens contre la corruption, une organisation de défense des Droits de l'Homme, vient de remettre un rapport rédigé par Dinara Diikanova, juriste qui assistait au procès en appel en tant qu'observateur. Le verdict n'a pas changé (prison à perpétuité), mais Ferghana.Ru estime qu'il reste important d'en faire l'analyse. Le procès des événements de Bazar-Korghon a suscité un grand intérêt chez les organisations internationales de défense des Droits de l'Homme, des médias kirghizes et étrangers, avec la condamnation à vie des cinq accusés, au rang desquels A. Askarov. La majorité des observateurs a conclu au caractère «antiouzbek» du procès, se basant sur les enquêtes menées et sur les verdicts rendus. Pourtant, Roza Otunbaeva, présidente du pays, a fait une déclaration devant des représentants de la justice du pays clamant qu'il n'y avait eu aucune discrimination. M. Sariev, politologue, indique que «les forces de l'ordre ont exercé une pression permanente tout au long du procès d'Askarov, car ce sont des policiers qui ont été tués à Bazar-Korghon».

Tortures en Ouzbekistan: la position défendue par Sanjar Umarov, ex-détenu, suscite de vives critiques parmi «ses collègues»

17.10.2010 19:18 msk

Des dissidents ouzbeks et des militants des Droits de l'Homme ont vivement critiqué les déclarations dans le New York Times de Sanjar Umarov, célèbre homme d'affaire et ex-leader d'un parti d'opposition. Les dissidents ont notamment été surpris par les propos de S.Umarov selon lesquels les tortures dont il a été témoin, étaient «une initiative prise par les bourreaux et non le fruit d'une politique d'état». Selon de nombreux militants, S. Umarov déforme délibérément la réalité.

Kirghizstan: condamnés pour avoir fait appel à la prière en dehors des horaires ou pour avoir appelé à l'aide

Kirghizstan: condamnés pour avoir fait appel à la prière en dehors des horaires ou pour avoir appelé à l'aide

30.09.2010 02:14 msk

Au sud du Kirghizstan une série de procès judiciaire se tient en ce moment. Au nombre des accusés, aucun réprésentant des forces de l'ordre, aucun bandit avec du sang sur les mains. Dans le box des accusés, on ne trouve que des citoyens qui ne faisaient que se défendre, tous membres de l'ethnie ouzbek. Dans la région de Kara-Suu, dans l'Oblast d'Osh, au Kirghizstan, quatre habitants ont été condamnés pour avoir appelé à des violences ethniques depuis les minarets des mosquées dans la nuit du 11 juin 2010.

Enquête sur les crimes de masse dans le sud du Kirghizstan: l'impuissance du barreau

Enquête sur les crimes de masse dans le sud du Kirghizstan: l'impuissance du barreau

14.09.2010 10:18 msk

Les enquêteurs s'activent pour examiner les faits liés aux émeutes massives du sud du Kirghizstan. Plus de 1500 enquêtes judiciaires sur l'organisation d'émeutes, de pogroms, de meurtres, de cambriolages, d'incendies et de vols des voitures ont été ouvertes. Beaucoup de suspects ont déjà été arrêtés. «Ferghana.Ru» a contacté un avocat d'Osh et l'a questionné sur la manière dont la police locale menait ses enquêtes.

Autres informations

 

Alltoplistings . Ringtone Mike Shiver free ringtones for t-mobile